Cahier de Mondial 2018 – Entrée #12 : “Walk (off) like an Egyptian…”

Il y a 30 ans jour pour jour, le 25 juin 1988, les Pays-Bas affrontaient l’Union Soviétique en finale du Championnat d’Europe des Nations. Deux semaines plus tôt, c’était déjà l’affiche du premier match du groupe 2. Les Soviétiques l’avaient emporté sur la plus petite des marges. Ce samedi après-midi, l’histoire est tout autre. Les Néerlandais se présentent après avoir écarté l’Allemagne de l’Ouest – pays organisateur – in extremis en demi-finale. Parallèlement, 4 minutes ont suffi aux Soviétiques pour se défaire de l’Italie. À la demi-heure, Ruud Gullit a smashé sa tête sous la transversale de Rinat Dasaev. Rien d’autre n’a été marqué depuis. Le latéral Adri van Tiggelen profite d’un ballon mal contrôlé par un adversaire pour en récupérer la possession. Il file en contre à grandes enjambées et décale Arnold Mühren sur la gauche. Le milieu centre haut et loin vers le second poteau. À la réception, un joueur, maillot floqué du numéro 12 sur le dos, calque des pas d’ajustement sur la descente de la sphère. Les solutions s’offrant à lui sont nombreuses : contrôler puis défier son vis-à-vis, servir un de ses partenaires en retrait, simuler un contact pour abuser l’arbitre français M. Vautrot, tenter un extérieur farfelu au risque d’atteindre l’Isar, la rivière qui arrose Munich… Mais le joueur en question n’est ni Neymar, ni Clinton Njie. L’option retenue est la moins évidente : la reprise de volée. À la limite de la surface de réparation, excentré, en angle fermé, tellement fermé que tu peux ranger ton rapporteur Maped au fond de ton cartable… Le geste est pur, l’équilibre parfait, la trajectoire improbable. Le Tango Europa passe au-dessus du gant droit de Dasaev, venu protéger son poteau, et son cuir pleine fleur redescend aussi sec fouetter le petit filet opposé, accompagné par la clameur du stade olympique. Sur le banc, le sélectionneur Rinus Michels, incrédule, se tient le front, abasourdi par l’audace de son buteur. Un buteur qui longe la ligne de touche au pas de course, levant alternativement le bras droit puis le gauche, un sourire de gosse étalé sur le visage. Il a 23 ans, la nuque longue et dans quelques mois il remportera le premier de ses 3 Ballons d’Or. Il s’appelle Marco van Basten. Il tirera sa révérence à l’été 1995, plus de 2 ans après sa dernière apparition professionnelle… au stade olympique de Munich.
13 jours après cette finale de l’Euro 88, l’enceinte bavaroise a accueilli le 65è concert du Bad World Tour de Michael Joseph Jackson. Aujourd’hui 25 juin 2018, cela fait 9 ans que l’homme sans âge est condamné à avoir toujours le même…

C’est également un 25 juin, en 1924, que les services de la ville de Philadelphie ont enregistré la naissance de Sidney Lumet. Grand réalisateur américain, on lui doit notamment le classique absolu Douze hommes en colère.

Si la situation est déjà réglée dans la poule A, le groupe B doit encore livrer son Verdict et révéler qui accompagnera Égyptiens et Saoudiens en salle d’embarquement, qui seront les 46 hommes en colère.


Uruguay_Russie_25062018
URUGUAY 3-0 RUSSIE
/ SUÁREZ 10’, CHERYSHEV (CSC) 23’, CAVANI 90’

En 2010, la Celeste avait déjà été opposée au pays organisateur en phase de groupes. Sans pitié, elle avait étrillé son hôte sud-africain 3 à 0. En 2018, elle récidive sur le même score, en ayant néanmoins la délicatesse de laisser Cheryshev marquer, lui qui a visiblement décidé d’inscrire tous les buts de la compétition. L’Uruguayen, c’est le genre de mec qui prend au pied de la lettre le “fais comme chez toi”…


Arabie_Saoudite_Égypte_25062018

ARABIE SAOUDITE 2-1 ÉGYPTE / SALAH 22’, AL-FARAJ 45’+6, AL-DAWSARI 90’+5

Titularisé dans la cage par son sélectionneur, Essam El-Hadary est devenu le joueur le plus âgé à disputer une rencontre de Coupe du monde. Par la même occasion, il est devenu le joueur le plus âgé à détourner un penalty en Coupe du monde, bien qu’il n’ait pu éviter à son équipe de s’incliner. 3 matchs, 3 défaites. Salah fout mal pour l’équipe la plus titrée du continent africain. Ceci dit, les 2 buts ont été inscrits à l’extrémité du temps additionnel de chaque mi-temps ; un temps additionnel XXL digne des plus grandes rencontres où le PSG est mené au score. Donc pour les mecs partis à la buvette et ayant quitté le stade pour contourner les difficultés de circulation, l’Égypte a gagné 1-0…

GROUPE A

1. URUGUAY 9 (+5)
2. RUSSIE 6 (+4)

3. ARABIE SAOUDITE 3 (-5)
4. ÉGYPTE 0 (-4)


Espagne_Maroc_25062018

ESPAGNE 2-2 MAROC / BOUTAÏB 14’, ISCO 19’, EN-NESYRI 81’, ASPAS 90+1’

À la vingt-cinquième minute de la partie, Khalid Boutaïb est allé défier David de Gea, bien lancé par une longue touche d’Hakim Ziyech. Sa frappe a été repoussée de la cuisse par le portier espagnol. Cette action pourrait sembler anodine si ce n’était pas, à ce jour, l’unique arrêt du tournoi réalisé par le Mancunien. Autrement, la largeur du détroit de Gibraltar séparant le Maroc de l’Espagne est de 14,4km, soit exactement la distance entre Gerard Piqué et Sergio Ramos. Fort heureusement, c’était la soirée d’Isco et d’Aspas, auteur d’une superbe égalisation qui permet à l’Espagne de conserver sa première place. Aspas crème…


Iran_Portugal_25062018

IRAN 1-1 PORTUGAL / QUARESMA 45’, ANSARIFARD (P) 90+3’

Le tirage au sort a désigné le Portugal comme équipe évoluant à l’extérieur pour ce match. Devinez qui a sauté de joie sur le lit de sa chambre d’hôtel ? Eh oui ! Ricardo Quaresma, auteur d’une somptueuse ouverture du score… de l’extérieur du pied. Son 250è but de cette surface du pied sur 109 inscrits en carrière. À la cinquante-troisième, Alireza Beiranvand, le gamin au parcours atypique passé par les rues de Téhéran, a mis en échec CR7 sur penalty comme Léa Seydoux, passée par l’école de la vie, avait mis en échec 007. Malgré un ultime frisson, la Selecção assure sa qualification. Sur un score nul et vierge pour la #TeamBuvette…

GROUPE B

1. ESPAGNE 5 (+1)
2. PORTUGAL 5 (+1)

3. IRAN 4 (0)
4. MAROC 1 (-2)

À тантôт…

Leave a Reply

Envie de réagir ?

1/ Saisissez votre texte dans le cadre ci-dessous.
2/ Sélectionnez votre profil dans la liste déroulante : si vous disposez d'un compte (Google, etc.), identifiez-vous. Sinon, vous pouvez entrer un nom ou pseudo sous "Nom/URL".
3/ Cliquez sur "S'abonner par e-mail", pour être prévenu dès qu'une réponse sera postée.
4/ Enfin, cliquez sur "Publier". Job done!

Merci à vous !