ABCinema…

C’est bientôt le week-end, il fait moche – au moins sur Paris –, et depuis que j’ai eu le malheur d’entendre Évelyne Dhéliat parler de “température ressentie”, ma confiance en Météo France tend allègrement vers -∞. Ce qui veut dire que malgré la grosse dizaine de degrés prévue pour samedi et dimanche, je vais probablement aller squatter les salles obscures.

Vous connaissez tous ce cliché éculé des mauvaises comédies romantiques : le personnage principal passe la pire journée de sa vie, et tire une tronche de plusieurs hectomètres de long, comme s’il venait de relire le script du film dans lequel il joue. À l'écart dans un espace public, et forcément maladroit, il laisse tomber ses affaires (livres de cours, contenu du sac à main, etc.), il se baisse pour les ramasser, et il y a toujours un objet capricieux, insaisissable, qui roule au loin… jusqu’aux pieds du love interest du personnage principal qui le rattrape. Les regards se croisent, ils se sourient. L’inconnu(e) ose une blague, ils se sourient à nouveau, et vous connaissez la suite…

Pour moi, le cinéma, c’est cet inconnu, que je passe une mauvaise journée ou non. L’écran, le fauteuil, la salle sont toujours là pour ramasser ce petit objet que j’aurais perdu sinon. Ils me sourient, me racontent une histoire pendant 1h30 ~ 2h00 ou plus en sachant déjà qu’on va se revoir. Des années que ça dure…

J’aime le ciné, mais je ne suis pas le seul. Je suis tombé sur ce petit clip en motion design réalisé par Evan Seitz, au nom évocateur : “ABCinema”. En une minute, il rend hommage à 26 films dont le titre commence par chacune des 26 lettres de l’alphabet. Alors à vous de jouer : combien êtes-vous capables d’en citer ?

Vous trouverez les réponses (masquées) sous la vidéo. Pour les afficher, cliquez simplement sur le bouton.



Réponses :

A – Amélie ("Le fabuleux Destin d'Amélie Poulain"), J.-P. Jeunet (2000)

B – The Big Lebowski, J. Coen (1998)

C – Citizen Kane, O. Welles (1941)

D – Dr. No (“James Bond OO7 contre Dr. No”), T. Young (1962)

E – Edward Scissorhands (“Edward aux Mains d'Argent”), T. Burton (1990)

F – Ferris Bueller’s Day Off (“La folle Journée de Ferris Bueller”), J. Hughes (1986)

G – The Godfather (“Le Parrain”), F. F. Coppola (1972)

H – The Hobbit: An Unexpected Journey (“Bilbo le Hobbit : un Voyage inattendu”), P. Jackson (2012)

I – Inception, C. Nolan (2010)

J – Jurassic Park, S. Spielberg (1993)

K – The King’s Speech (“Le Discours d’un Roi”), T. Hooper (2010)

L – Lawrence of Arabia (“Lawrence d'Arabie”), D. Lean (1962)

M – My Neighbor Totoro (“Mon Voisin Totoro”), H. Miyazaki (1988)

N – Night of the Living Dead (“La Nuit des Morts-vivants”), G. A. Romero (1968)

O – Once Upon a Time in the West (“Il était une Fois dans l'Ouest”), S. Leone (1968)

P – Pulp Fiction, Q. Tarantino (1994)

Q – The Quick and the Dead, S. Raimi (1995)

R – Rocky, J. G. Avildsen (1976)

S – Star Wars (“La Guerre des Étoiles”), G. Lucas (1977)

T – Titanic, J. Cameron (1997)

U – Up (“Là-haut”), P. Doctor & B. Peterson (2009)

V – Vertigo, A. Hitchcock (1958)

W – The Wizard of Oz (“Le Magicien d’Oz”), V. Fleming (1939)

X – X-Men: First Class (“X-men : Le Commencement”), M. Vaughn (2011)

Y – Yojimbo (“Le Garde du Corps”), A. Kurosawa (1961)

Z – Zodiac, D. Fincher (2007)

 

3 thoughts on “ABCinema…”

Leave a Reply

Envie de réagir ?

1/ Saisissez votre texte dans le cadre ci-dessous.
2/ Sélectionnez votre profil dans la liste déroulante : si vous disposez d'un compte (Google, etc.), identifiez-vous. Sinon, vous pouvez entrer un nom ou pseudo sous "Nom/URL".
3/ Cliquez sur "S'abonner par e-mail", pour être prévenu dès qu'une réponse sera postée.
4/ Enfin, cliquez sur "Publier". Job done!

Merci à vous !