Cahier de Mondial 2018 – Entrée #3 : “Passe ton outback d’abord…”

COMÈTE n.f. (lat. cometa, du gr. komêtês, chevelu). Astre du système solaire formé d’un noyau solide rocheux et glacé, qui, au voisinage du Soleil, éjecte une atmosphère passagère de gaz et de poussières à l’aspect de chevelure diffuse, s’étirant dans la direction opposée au Soleil en une queue parfois spectaculaire. La plus illustre est indubitablement celle dite de Halley (les Bleus), baptisée en l’honneur d’Edmond Halley, astronome britannique ayant le premier prédit son retour et déterminé sa périodicité – environ 76 ans. « Va voir, enfant, au tournant de la rue, comme les Filles de Halley, les belles visiteuses célestes en habit de Vestales, engagées dans la nuit à l'hameçon de verre, sont promptes à se reprendre au tournant de l'ellipse. » Saint-John Perse. Non, je n’ai pas les fesses à l’air…
Nous sommes le mardi 5 juin 2012, l’équipe de France achève sa préparation avant son départ pour l’Euro polono-ukrainien. L’Estonie est la conclusion d’une série d’oppositions amicales, à la MMArena du Mans. Sans forcer, les Bleus décrochent une large victoire marquée notamment par un doublé de Karim Benzema (36’, 47’). La 48è minute de ce France-Estonie sera la première des 1222 au cours desquelles l’avant-centre du Real Madrid n’inscrira pas le moindre pion en sélection. Cédant sous la pression d’une partie non-raciste de la France, le sélectionneur lui maintient sa confiance malgré cette longue éclipse.
1222, c’est également une année de passage de la comète de Halley, à croire que la numérologie régit les événements rares… Heureusement pour Benz, la périodicité de ses buts est légèrement inférieure à celle du corps céleste. Il ne lui aura fallu attendre que 493 jours, soit 1 an, 4 mois et 6 jours afin de retrouver le chemin des filets, le vendredi 11 octobre 2013 au Parc des Princes. À la 51è minute, il plante le sixième et dernier but de la rencontre, reprenant d’un intérieur du pied droit un centre de Ribéry. 6-0, balles neuves. L’adversaire ? L’Australie. Une sélection que l’équipe de France retrouvait sur sa route pour son entrée en lice dans la compétition. Un apéro avant Argentine/Islande, Pérou/Danemark et Croatie/Nigéria. Dans toute l’histoire, il n’y a eu que 4 confrontations entre la France et l’Australie ; en clair, les Bleus abordaient cette épreuve initiale sans avoir vraiment révisé. Comme la philo au bac, quoi…


France_Australie_16062018

FRANCE 2-1 AUSTRALIE / GRIEZMANN (P) 58’, JEDINAK (P) 62’, BEHICH (CSC) 81’

La Coupe du monde 2018, c’est 210 équipes au départ des qualifications, 32 à l’arrivée, 736 joueurs, 8 groupes, 12 stades, 11 villes, 32 jours de compétition, 64 matchs et UN SEUL programmé à midi (fuseau horaire de Paris) : le nôtre. Jouer à l’heure de l'apéro, autant dire que ce n’était pas nécessairement un sang impur qui risquait d’abreuver nos sillons… Mais pourquoi est-ce qu’on joue les Aussies si tôt ?

3615 MYLIFE

Pour les plus jeunes d’entre vous qui l’ignoreraient et se trouveraient perplexes face à cette obscure référence des moins jeunes d’entre nous, sachez qu’avant Internet, nous nous enjaillions sur Minitel (Médium Interactif par Numérisation d’Information Téléphonique). Un réseau de consultations de données et de télécommunications auquel nous accédions via un terminal informatique en composant une série de 4 chiffres suivie de l’indicatif du service désiré. D’aucuns – dont votre serviteur – ont émis leurs vœux d’admission post-bac via le 3614 RAVEL (Recensement Automatisé des Vœux des Élèves), l’ancêtre de Parcoursup. En 30 ans, on est passés du Boléro au beau zéro…

La vie, c’est comme une boîte de chocolats Mon Chéri, on ne sait jamais sur quel truc dégueulasse on va tomber. L’ex-Région Auvergne en a fait l’amère expérience. À la faveur de la loi relative à la réforme territoriale de 2015, elle a fusionné avec l’ex-région Rhône-Alpes, voyant sa présidence échoir à Laurent Wauquiez – Lyonnais de naissance. Double peine. Mais pas de carton rouge, juste une parka… Un vêtement qui m’aurait été utile début août 2014, au cœur d’un Puy-de-Dôme gratifié d’à peine une dizaine de degrés. Besse-et-Sainte-Anastasie un samedi soir ; soir de Ligue 1. Nous entrons au Café de la Halle, place de la Mairie. Le téléviseur du bar brasserie est allumé sur un match de Top 14. Nous demandons poliment au patron de l’établissement si d’aventure il pourrait nous laisser suivre les pérégrinations des “manchots”. Il nous oppose un refus catégorique que nous prenons pour une plaisanterie dans un premier temps. Ce n’en était pas une, aussi nous préférons nous concentrer, en silence, sur le fond de nos verres dont l’intérêt semble étrangement proportionnel à la carrure du bistrotier…

Le 16 juin 2018, nous revoilà au même endroit. La composition du groupe a évolué pour ce week-end de villégiature auvergnate (choix de l’entraineur). Ensamediés aux couleurs des Bleus, nous tentons à nouveau notre chance auprès du tenancier qui ne devait certainement pas s’attendre à revoir nos bouilles à Besse… L’accueil est cordial, l’écran calé sur la rencontre. La bonne.

Après un premier quart d’heure à l’avantage des Français, l’Australie obtient un bon coup franc sur le côté gauche consécutif à une faute de Benjamin Pavard sur Robbie Kruse. Il est botté par Aaron Mooy, prolongé involontairement par Corentin Tolisso qui oblige Hugo Lloris à s’employer. Une action 100% lyonnaise : Tolisso pour Lloris avec amplification de la faute au départ…

Pas grand chose d’autre à se mettre sous la dent pendant les 45 premières minutes. Au sens figuré, parce qu’au sens propre, le burger au Saint-Nectaire et ses frites maison ont trouvé l’ouverture sans la moindre difficulté.

Video killed the australian star
Video killed the australian star
In my mind and in my car, we can't rewind we've gone too far
Pictures came and broke your heart
Put down the blame on VAR

À la 54è, Raphaël Varane intercepte une transmission australienne, joue sur Benjamin Pavard, qui dévie astucieusement pour N’Golo Kanté. D’un geste technique génial, le joueur de Chelsea efface son vis-à-vis pour se mettre dans le sens du jeu et servir Paul Pogba. En une touche, le Mancunien lance Griezmann dans la profondeur. Ce dernier s’écroule dans la surface de réparation. Le directeur de jeu ordonne de continuer à jouer avant de se raviser. Il s’approche de la borne de contrôle, visionne les images au ralenti, commande un Maxi Best Of Chicken McNuggets-sauce barbecue et décide d’accorder un penalty. 2 pas d’élan, une frappe sèche dans le petit filet pour le numéro 7 qui se fait justice lui-même. (1-0)

La France devient ainsi la première équipe de l’histoire de la Coupe du monde à bénéficier de l’assistance vidéo. Il y a une logique implacable à ce que la VAR profite au pays de la langue de Molière…

Sans doute techno-réfractaire, Samuel Umtiti préfère offrir un coup de pied de réparation ne nécessitant aucune assistance extérieure en volleyant du bras un coup franc de Mooy – encore lui. Jouer à midi, soit, mais jouer une demi-heure après le terme du deuxième test match du XV de France, c’en est trop pour le stoppeur du Barça. Il confond Coupe du monde et tournée d’été de l’hémisphère sud, donnant l’occasion aux Socceroos de se rapprocher du bonus défensif. Le capitaine Mile Jedinak transforme. La barbe ! (1-1)

Si les tricolores tâtonnent, N’Golo Kanté rayonne. C’est l’un des rares à tenir son rang. Kanté dans le désert…

Estimant que la blague a assez duré, Pogba prend les choses en main, si je puis dire. Un double une-deux, d’abord avec Kylian Mbappé, puis Olivier Giroud permet à La Pioche de se retrouver face au but. Sa tentative de sombrero est contrée par Aziz Behich, qui lobe malencontreusement son gardien. (2-1)

La montre de M. Andrés Cunha, l’arbitre uruguayen, a vibré pour indiquer que le ballon avait bel et bien franchi la ligne dans son intégralité. Entre bac général et bac techno, les Bleus ont définitivement fait leur choix…


Argentine_Islande_16062018

ARGENTINE 1-1 ISLANDE / AGÜERO 19’, FINNBOGASON 23’

Guðni Thorlacius Jóhannesson a été élu président de l’Islande le 25 juin 2016. Le 3 juillet de la même année, il était debout au milieu de la tribune occupée par les supporters de la sélection nordique pour suivre le quart de finale de l’Euro. Un président en virage, ça a de quoi surprendre. En 2018, l’Argentine est allée encore plus loin : elle a placé son sélectionneur sur le terrain, lui confiant les clés du jeu et le brassard de capitaine.

Argentine/Islande, c’est le grand écart. Première apparition dans la compétition pour les insulaires face à des Argentins doubles lauréats de l’épreuve. Le défenseur Birkir Már Sævarsson, joueur professionnel qui officie dans une usine d’extraction de sel lorsque le championnat local fait relâche, a même dû s’absenter pour disputer la Coupe du monde. Fair-play, Lionel Messi a également posé des congés. Mais pour ne pas jouer le Mondial, vu le contenu de sa prestation. Un début sur la pointe des pieds, ça ne change pas grand chose au quotidien d’une personne de moins d’1m70…


Pérou_Danemark_16062018

PÉROU 0-1 DANEMARK / POULSEN 59’

Au bout des arrêts de jeu du quart de finale retour d’Europa League entre l’OM et le RasenBallsport Leipzig, Yussuf Yurary Poulsen avait failli jouer un mauvais tour aux Olympiens. Sa frappe enroulée avait été captée entre les jambes par Yohann Pelé. Un moment fort dans cette rencontre, celui où tous les supporters marseillais avaient découvert que leur gardien suppléant était capable de faire des arrêts.

Pedro Gallese a eu moins de réussite dans son face-à-face avec l’attaquant danois. Parfaitement décalé par Eriksen, Poulsen l’a battu sur sa droite. Le Pérou, c’est pas l’OM. (0-1)


Croatie_Nigéria_16062018

CROATIE 2-0 NIGÉRIA / ETEBO (CSC) 32’, MODRIĆ (P) 71’

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent

Au Real Madrid, Luka Modrić doit se contenter de miettes en matière de coups de pied arrêtés. Toni Kroos et Cristiano Ronaldo font figure de frappeurs attitrés. Francis Cabrel merci (c’est comme Dieu mais qui existe), ces 2 joueurs ne disposent pas de passeport croate. Aussi, en sélection, c’est Luka qui est à la baguette. Résultat des courses devant le Nigéria : un corner entraînant un but contre son camp d’Etebo et un penalty converti. Sans compter toutes les caresses de l’extérieur du pied comme autant de déclarations d’amour faites au football par le locataire à perpétuité du cercle des poètes disparus.

Poésie toujours, c’est un 16 juin – en 1970 – que se sont à jamais refermés les yeux d’Elsa…

À тантôт…

Leave a Reply

Envie de réagir ?

1/ Saisissez votre texte dans le cadre ci-dessous.
2/ Sélectionnez votre profil dans la liste déroulante : si vous disposez d'un compte (Google, etc.), identifiez-vous. Sinon, vous pouvez entrer un nom ou pseudo sous "Nom/URL".
3/ Cliquez sur "S'abonner par e-mail", pour être prévenu dès qu'une réponse sera postée.
4/ Enfin, cliquez sur "Publier". Job done!

Merci à vous !